Archive | Chronik RSS feed for this section

Let’s buy happiness

17 Fév

Tes parents ont toujours des superbes histoires pour te raconter la façon dont ils se sont rencontrés,un été sur la plage, ils avaient 18 ans et se sont fait la promesse de ne jamais s’oublier, et des années plus tard,ils se sont retrouvés et se sont avoués qu’ils ne s’étaient jamais oubliés etc. Bon perso mes parents se sont rencontrés bourrés en boite et j’ai été conçu le soir même dans les toilettes sur un son de Claude François. Mais l’endroit où personne ne se rencontrera jamais, (sauf les moches) c’est certainement le bus ou le métro.

Au début je m’attendais à un bus magique qui va sous l’eau ; rentre dans ton nez,  conduit par une bonasse rousse qui fait de la magie… et ben non. Je me suis retrouvé avec un chauffeur de bus gros, des puceaux et un bus sans roue.

J’ai la chance d’habiter dans une ville dite « dangereuse », mais il faut savoir que pour nous, ça parait très normal de voir ton métro passer devant toi…en feu. Le plus inquiétant c’est bien les personnes que tu rencontres dans le bus/métro.

Je te parle pas du pauvre type qui est entré dans le wagon en courant comme un malade et en manquant de se faire écraser par les portes automatiques (50% du temps c’est toi) et qui une fois dans le wagon fait le mec pas essoufflé, comme si de rien n’était, alors qu’il transpire comme un jambon fumé. 6 types de personnes à éviter :

*Bleu : Le Kéke : Visiblement ce type-là a les moyens de se payer le dernier téléphone à la mode, mais s’habiller normalement non, il ne connait pas. Son style se résume à un jogging bleu, des chaussettes Titi remontées jusqu’aux genoux, et une casquette délicatement /mise/posée sur la tête (ambiance j’ai un gros cerveau ti’as compris ?). On appel ce type, le Mec du fond et il ne se déplace jamais sans sa team de vainqueurs. A noté que si il a un téléphone à 5000€, son opérateur a oublié de lui fournir des écouteurs, pourrait-on dire au mec du fond qu’il s’achète des écouteurs, ou qu’il arrête d’écouter de la merde…au choix.

*Vert : Le mendiant : Désolé si ce passage fait scandale, mais j’suis un peu un foufou. Au début de l’année je trouvai ça triste les mecs qui viennent  te demander une pièce, un ticket resto ou un sourire. Jusqu’à ce que je capte qu’ils font ça tous les jours, 4 fois dans chaque wagon. Donc si je réfléchis bien : 2€ par wagon x 5 wagons=10€ x4 fois par jours= 40€ par jour !!! Alors que moi je dois compter mes pièces une par une pour me payer un café à 50centimes et piquer le fond de frite de mes potes à midi. Tout ça pour dire : « NON CONNARD ! J’ai pas de pièce, pas de ticket resto et je souris pas ! Nik »

*Rouge : Le vieux : Fléau universel de l’humanité, le vieux a tous les droits, donc si tu vois un vieux rauder tel un vautour autour de ta place assise, fais comme tout le monde, baisses les yeux, leve la tête d’un air distrait, fais semblant de dormir ou attend qu’une femme enceinte se bouge le cul pour laisser sa place (forcément, si t’aimes pas les vieux, t’aimes pas les bébés non plus)

*Rose : Le pervers : Se faufile idéalement dans les wagons blindés, ça commence par sa main qui glisse de la barre pour venir toucher la tienne puis ça fini par son nez dans tes cheveux et sa chemise pleine de transpiration collée contre ton dos… Un conseil, pour éviter ce genre de désagréments, n’hésite pas à simuler une quelconque religion ou à parler allemand, ça effraie souvent 🙂

*Orange : Le relou : Il est fourbe, il guette le moindre petit regard, la moindre petite place assise, et ladite seule place assise se trouve bien évidemment à côté de toi… Il a généralement beaucoup de bagages avec lui, histoire de bien t’encombrer. A partir du moment où il aura pris place, il te tapera la discute durant tout le trajet. Relou quoi.

*Jaune : Le bébé : Il est bruyant, irrespectueux, moqueur, sinistre, sadique, et en plus il pue. Le bébé est un petit malin, qui aura compris qu’il pourra te tirer la langue durant tout le trajet sans que tu ne puisse rien y faire. Là encore, la seule solution pour se débarrasser de lui est l’allemand: il faut chanter Schnappi das kleine Krokodil

Article co-écrit avec mon copain marseillais, j'ai nommé Axl 🙂
Publicités